Témoignages >> Accompagnants

CAAD

Yann Bourban, maître socioprofessionnel (MSP), resp. du domaine socioprofessionnel et infrastructure, au CAAD depuis 2010

« En atelier, les résidents expérimentent le goût de l’effort. »

Les ateliers symbolisent le travail. Ils visent l’épanouissement de nos résidents. Les activités qu’on y mène rythment leurs journées et les aident à se décentrer de leurs problèmes. Elles les soutiennent dans le développement de nouvelles compétences, tant artistiques que manuelles. Avec notre aide, les résidents expérimentent le goût de l’effort et trouvent la motivation pour atteindre le résultat souhaité. Le fait de travailler dans un cadre clair et précis leur procure une sensation de sécurité. Ils trouvent ainsi simplement du plaisir dans l’accomplissement de leurs tâches.

Chaque jour, j’éprouve beaucoup de joie à travailler avec les résidents. Nos échanges m’apportent une réelle plus-value, tant aux niveaux professionnel que privé. De plus, la prise en charge de type familial favorise le développement d’une relation de confiance basée sur le respect mutuel. Dans ce contexte, je vous livre une citation de Jean-Paul Sartre qui me tient à cœur: « L’essentiel n’est pas ce qu’on fait de l’homme, mais ce qu’il fait de ce qu’on a fait de lui. »

Laure Jean, psychologue, au CAAD depuis 2009

« Nous aidons nos résidents à parcourir leur propre chemin vers une autonomie adaptée. »

Les entretiens psychologiques remplissent deux missions. La première est de réguler les tensions qui peuvent être ressenties au quotidien par les résidents. Comme dans toutes les communautés, la vie n’est pas évidente. C’est pourquoi nous développons les compétences qui permettent de réguler les situations difficiles. Et nos résidents y parviennent admirablement bien.

Notre deuxième mission est d’aider ces mêmes résidents à parcourir leur propre chemin vers une autonomie adaptée. Pour y parvenir, nous devons travailler ensemble, être partenaires. Dans ce cadre, je donne aux résidents l’espoir d’un avenir meilleur afin qu’ils puissent trouver, en eux, les ressources nécessaires pour accepter leur parcours souvent chaotique. Pour qu’ils puissent aussi être fiers de ce qu’ils sont aujourd’hui. 

Vanessa Lousao-Calo, éducatrice sociale et coordinatrice remédiation, au CAAD depuis 2006

« Au CAAD, nous ne faisons pas de différence dans notre accompagnement. »

Les personnes que nous accueillons au CAAD vivent toutes des situations différentes. Cependant, nous ne faisons pas de différence dans notre accompagnement. Qu’elles soient placées pénalement avec un article 59 CP, civilement avec un article 397CCS ou de manière volontaire, elles ont toutes accès à une prise en charge communautaire en ce qui concerne la vie quotidienne et à un accompagnement individualisé au niveau de l’acquisition et/ou du renforcement des habiletés sociales.

Mon action auprès des résidents me passionne. La formation HES effectuée au CAAD m’a permis de m’enrichir, de voir et de ressentir les choses différemment. Et actuellement, même diplômée, j’évolue avec les résidents.
 

Route de la Plâtrière 100
CH-1907 Saxon
T +41 27 744 33 95
F +41 27 744 33 17

www.caad-valais.ch
© 2014 /boomerang